Site de la ville de Boussy-Saint-Antoine

Espace Boussy Familles
Plan de la ville

L'agenda

Dimanche 25 août à partir de 10h
« Boussy’3 courses » - courses pedestres pour les 6 à 12 ans
Par l’association A.M.M.E.
Parc de la mairie

Vendredi 30 août à partir de 19h
Barbecue convivial de l’opération « un été à Boussy »
Cour de la Ferme

Samedi 1er septembre de 9h à 16h
Fête de l’échange et du savoir
Par l’association des colibris du buisson
Pelouse de la Ferme

Dimanche 15 septembre
Fête de la Ville et des associations
Cour de la Ferme

Soutenez la procédure PRISALT

Signez la pétition afin de réduire les nuisances aériennes

Privilégier la prise d’altitude rapide des avions décollant d’Orly par vent d’Est afin de limiter les nuisances sonores et environnementales pour les habitants des communes du Val d’Yerres/Val-de-Seine gênés par les survols à altitude réduite, telle est l’ambition du projet Prisalt, porté par l’ancien pilote de ligne essonnien Jean Serrat et soutenu par la Municipalité.

PRISALT, c’est quoi ?

Prisalt, pour “prise d’altitude rapide” : c’est le nom donné à la procédure défendue par l’ancien commandant de bord, Jean Serrat pour limiter les nuisances sonores et environnementales auxquelles sont exposés des habitants de nombreuses communes du Val-d’Yerres/Val-de-Seine, dont ceux de Boussy-Saint-Antoine lorsque les avions décollent de l’aéroport d’Orly par vent d’Est.

Les procédures de décollage peu respectées

Actuellement, les trajectoires et les limites réglementaires de vitesse ne sont que très rarement respectées. 95% des vols, en fait, ne respectent pas les trajectoires officielles. Ils obtiennent, des raccourcis - appelés ‘directes’ - leur permettant de déborder vers le Sud et de survoler les villes à faible altitude.

Prendre de la hauteur pour réduire les nuisances

Afin de remédier à ce phénomène, le collectif « Prisalt », dont la municipalité Boussy-Saint-Antoine fait partie, propose de faire prendre aux avions plus d’altitude plus rapidement au décollage. Cela passe, tout d’abord, par un relèvement de la procédure anti-bruit. De la piste jusqu’à 1 500 pieds (500 m), l’avion est en poussée de décollage, et jusqu’à 3 000 pieds (1000 m), il est en montée. Actuellement les vols restent à 3 000 pieds et prennent la route directe. L’idée est d’obliger la procédure de montée jusqu’à 5 000 pieds. Les avions représenteraient alors une nuisance moindre pour les habitants.

Signez la pétition

Ces champs sont obligatoires (*)

Nom(*)
Entrée non valide

Prénom(*)
Entrée non valide

Adresse(*)
Entrée non valide

Votre email(*)
Entrée non valide

J'accepte que les informations collectées soient conservées.
Votre choix(*)
Entrée non valide

Recopier le texte anti-spam(*)
Recopier le texte anti-spam
Modifier le codeEntrée non valide

LA PÉTITION PRISALT

Les habitants de nombreuses communes du Nord-Est Essonne (Grand-Paris-Sud, Val-d’Yerres, du Val-de-Seine, Orée de Brie …) subissent depuis de nombreuses années des nuisances, sonores et pollutions, générées par les avions décollant d’Orly face à l’Est.

De plus les habitants du Sud-Essonne (Etampes, Cerny, Parc Naturel du Gâtinais …) subissent également des nuisances importantes liées au survol à basse altitude des avions en phase d’atterrissage vers Orly.

Jean SERRAT, ancien pilote de ligne et expert aéronautique, a formulé une procédure d’envol des avions, dénommée « PRISALT » (Priorité à la Prise d’Altitude en phase d’envol) qui présente de réels avantages pour tout monde :

  • réduction des nuisances sonores et pollutions aériennes pour les riverains survolés
  • économie de carburant pour les Compagnies Aériennes

Simple et fondée sur les procédures en vigueur sur de nombreux autres aéroports du monde entier (dont Bâle-Mulhouse) , la procédure PRISALT pourrait même être généralisée à l’ensemble des aéroports du territoire français.

Pour en savoir plus sur la procédure PRISALT, cliquez ici

PRISALT, proposée à la DGAC (Direction Générale de l’Aviation Civile) a déjà reçu un soutien affirmé de très nombreux élus et collectifs d’habitants des zones soumises aux nuisances aériennes, qui se sont groupés dans le Collectif PRISALT afin d’agir auprès du Gouvernement et de l’administration.

Mais le soutien du plus grand nombre est indispensable pour combattre les inerties.

Alors en signant cette pétition, vous soutiendrez l’action du Collectif PRISALT, et nous aiderez à convaincre la DGAC d’appliquer rapidement la procédure PRISALT, à Orly puis sur tous les aéroports, afin de réduire les nuisances aériennes que subissent des centaines de milliers de français.

La pétition sera adressée au Ministre de la Transition Ecologique et Solidaire (Nicolas Hulot), à la Secrétaire d’Etat au Transports (Elisabeth Borne), à la Direction Générale de l’Aviation Civile, à la Présidente de la Région Ile-de-France (Valérie Pécresse), au Président du Conseil Départemental de l’Essonne (François Durovray), ainsi qu’à tous les Conseillers Départementaux et parlementaires concernés du Département de l’Essonne).